9782913939479
Début des années 2000. des enfants "différents" apparaissent dans des familles humaines. Doués de physiques et de pouvoirs étonnants, ils sont très vite assimilés aux changelings, les enfants-fées, et soupçonnés d'avoir été laissés en substitut des véritables enfants mortels. Commence alors une cabale sans précédent, aboutissant à l'abandon en masse de ces enfants dans des Centres, prisons et mouroirs gérés d'une poigne de fer. De cette génération perdue, et sous l'égide d'un chef charismatique, Shade, émergera une rébellion qui amènera ces enfants devenus grands à hanter nos cités, à mettre le feu dans les rues. À travers guerres des gangs et courses éperdues, sacrifices et actes de fraternité, suivez les destin de Shade et Ash, Fallen et Jay, Hunter et Gift, d'une vie délivrée de ses chaînes vers un havre promis, une cité mythique au bord du monde. La ville-fée de Frontier, où les arbres poussent dans les maisons et la magie régit le quotidien. À travers une fresque écrite au glamour et au couteau, de coups de feu en amour fou, d'encres enchantées en rites claniques, qui a déjà conquis des milliers de lecteurs et été nominée déjà à de multiples Prix. Une ode à l'esprit d'aventure et à la fraternité qui redéfinit le monde comme un état de perpétuel enchantement. Léa Silhol, découverte par le public avec les Contes de la Tisseuse  (Nestiveqnen, réédité en édition augmentée chez L'Oxymore), est devenue en trois recueils et un roman, La Sève & le Givre (Prix Merlin 2003 du meilleur roman), une figure incontournable de la Fantasy francophone et une spécialiste de la Fantasy Urbaine (l'anthologie Traverses). Elle réunit ici les nombreuses nouvelles du Dit de Frontier, dévoilant le visage étourdissant d'une mythologie en construction.

Avec une préface de Jess Kaan et une postface de Natacha Giordano.

___________

    Pour commencer je dirais que j’ai singulièrement aimé ce recueil et qu’il a renforcé mon admiration pour Léa Silhol. Ici nous sommes à des siècles des bardes et autres figures présentés dans La sève et le givre. Pourtant nous effleurons la même magie ancestrale, les même personnalités atypiques, étranges et veloutés.  J’avais été touché par les tribulations des persos de La sève et du Givre. Je le suis encore plus par ceux de Musiques de la frontière. Pourtant l’écriture est moins "stylisée", encore que certaines des nouvelles valent le détour de ce point de vue là;  le monde de fond est bien moins attractif et pour preuve c’est le notre! Je crois, non, je suis même sur que c’est cette confrontation entre des créatures profondes, hors du commun et notre époque, nos mœurs, nos mentalités qui m’a ému. Notre monde qui rejette l’indifférence, l’inconnu , les Fays. Peur stérile, dédain puéril, je ne sais pas mais en tout cas rares sont ceux qui font confiance…
Musiques de la frontière… 12 nouvelles pour découvrir, s’immerger dans les nébuleuses ou dingues tribulations des Feys dans notre monde. 12 nouvelles pour comprendre la naissance de ces innocents changelings. 12 nouvelles qui nous bercent jusqu’au abord de Frontier, l’ultime destination, le paroxysme.

    Léa m’a bluffé par sa mise en page, ses expérimentations stylistiques, ses descriptions intérieures, extérieures et son imagination divinement bien retranscrite. D’ailleurs j’aimerais beaucoup aller à la bibliothèque de Frontier et apprendre le murmure des arbres… ^^(Voix de Sève.)

    J’ai cherché mes préférences et il n’y en a pas. Musiques de la frontière est à dévorer intégralement.  Chaque nouvelle apporte son lot de  réflexions et de révélations… De plus les illustrations de Frédérique Berthon sont magnifiques et retranscrivent parfaitement le fond.